sublayer

Jean-Philippe
PANCRATE

Premier guide

du management de projets
d’exellence

sublayer

article

L’eau, source de vie

Décennie internationale d’actions
« L’eau, source de vie »     2005 – 2015

POUR DIRE MERCI AUX BENEVOLES ET AUX VOLONTAIRES,

2011, UNE ANNEE SPECIALE ET DEDIEE
POUR DIRE MERCI AUX BENEVOLES ET AUX VOLONTAIRES,
Maillons extraordinaires de la chaîne d’excellence
 de la cohésion sociale et économique  

 

LE LABEL « 2011, ANNEE EUROPEENNE DU BENEVOLAT ET DU VOLONTARIAT » décerné au PROJET MAPEX,

 Management de Projets d’Excellence,

un outil efficace au service du bénévolat et du volontariat 

Contexte : au milieu de la crise, souffle un vent d’accalmie, d’espoir et de solidarité grâce à des êtres exceptionnels, des bénévoles et des volontaires ayant à  cœur à contribuer à la construction d’un monde meilleur pour tous 

Un monde en perpétuel changement faisant constamment fi des frontières. Une crise mondiale n’épargnant personne et anéantissant en particulier les plus démunis. Heureusement, le réchauffement climatique sans précédent de la planète n’a pas encore congelé la cohésion sociale. Si le progrès révèle l’individualisme, force est de constater qu’un vent de résistance  s’organise en mettant en lumière l’essentiel. De ce fait, au milieu de ce chaos, un vent d’espoir, de solidarité continue de souffler dans le cœur de beaucoup de bénévoles et de volontaires. En effet,

Comment parler différemment à nos enfants ?

Comment parler différemment à nos enfants ? Comment leur assurer une autre éducation ? Béatrice Bellisa, psychologue, a récemment tenté de répondre à ces questions, à l’occasion d’une conférence, organisée par l’association Perfect Union. Sa solution : la méthode Gordon.

L’association Perfect Union, créée il y a quelques mois, et qui a pour objectif de « contribuer à un développement durable et équilibré pour tous » avait organisé en fin d’année dernière sa première conférence au Lamentin. Thème de la rencontre : « Comment contribuer à un monde meilleur ? » . Pour cette première initiative, Perfect Union que dirige Jean-Philippe Pancrate avait convié la psychologue, Béatrice Bellisa, qui anime fréquemment des séminaires à l’attention des parents. Ce soir-là, dans l’assistance, il y avait des responsables d’association, des étudiants, des chefs d’entreprise, des salariés, des enseignants ou le simple particulier qui n’avait jamais entendu parler de Béatrice Bellisa et encore moins de la méthode Gordon, l’une de ses spécialités.

« Ce sont nos enfants et nos petits enfants qui deviendront les élites de demain ou qui devront participer au développement de ce territoire » , explique Jean-Philippe Pancrate. « Par conséquent, si nous en tant que parents, nous parvenons à comprendre que nous pouvons améliorer l’éducation de nos enfants, cela pourra peut-être contribuer à un monde meilleur en Martinique » .