HISTORIQUE

 

Créée en juin 2009, l’ONG s’intéresse spécifiquement au management de projets d’excellence mettant l’Homme des valeurs intangibles et un Homme conscient et empreint de bon sens au centre du processus décisionnel.

Si jadis, les grands cycles réglaient nos vies ; force est de constater qu’aujourd’hui, nous sommes passés à une ère où l’adaptabilité est la clef de la réussite. Les occasions d’évolution, voire de révolution, sont aujourd’hui décuplées : nouveaux fléaux, catastrophes de plus en plus dévastatrices, nouveaux outils, nouveaux marchés,  restructuration…

Le monde est ainsi devenu un village planétaire faisant fi des frontières de l’espace et du temps. A juste titre, ce dernier qui va de plus en plus vite. On passe d’une actualité à une autre  très rapidement. Une question se pose alors : comment arriver à poser ses décisions et actions malgré la rapidité des évènements. De la précédente question en découle une autre : comment mener à bien tous ces changements tout en gardant le bon sens au centre de nos préoccupations ?

Or, à chacune de ces étapes, il ne suffit pas de décréter le changement pour qu’il s’opère. Il faut convaincre les usagers, salariés, décideurs et partenaires. Ainsi en matière de changement, aussi bien individuel que collectif, le  temps est une force qu’il faut fortement maîtriser car il tout va trop vite.

Si donc ce profond bouleversement sans précédent nous concerne tous, il n’en demeure pas moins que le changement doit être conduit.

C’est à ce stade qu’entre en scène la conduite du changement. Un des concepts clefs du management moderne dont la finalité est d’entraîner une organisation complète vers de nouveaux objectifs. Ce  concept est jugé vital car dans neuf cas sur dix, le résultat obtenu est jugé bénéfique pour la structure car dans un environnement instable, la conduite du changement est plus que jamais nécessaire pour repartir du bon pied.

Toutes les expériences ont démontré que notre capacité de réponse dépend de notre façon d’appréhender les changements. Chacun peut être acteur ou spectateur de ces changements et les vivre comme des menaces ou mieux  les transformer en opportunités.

Selon les propos de BUTTRICK «  les projets sont le changement et l’avenir de la structure ».

La portée de la mission est d’arriver à construire les actions dans une méthodologie de projets. Dans un environnement incertain, comment œuvrer, comment naviguer toute en ayant une lisibilité de son action ? Ainsi, les actions doivent être conduites dans une stratégie de développement. Pour ce faire, il convient de :

  • Sortir de la stratégie de l’urgence …..

La stratégie de l’urgence  consiste à agir rapidement. Il revient à se poser la question suivante : comment passer de l’urgence à une action plus ancrée dans le durable ?

  • ……Pour passer à une stratégie de développement durable

Cette stratégie consiste à décliner les plans d’actions en mettant en œuvre des projets. 

LA DEMARCHE PROJET RESPECTANT LES POLITIQUES TRANVERSALES PRIORITAIRES  

Toutes nos actions doivent se placer dans une démarche pensée et bien verrouillée où il conviendrait de bien poser au préalable un diagnostic. A ce titre, le projet doit faire primer les politiques transversales prioritaires :

  • l’emploi ( au-delà de la création, le maintien )
  • l’égalité homme-femme
  • l’environnement
  • les NTIC